Portrait | Hugues Marcos – Directeur général du Festival du Film Jeune de Lyon

Nommé le 1er décembre 2018 directeur général du Festival du Film Jeune de Lyon, ce vice-président de l’association LYF se retrouve, à 19 ans, à la tête d’un des grands rendez-vous cinématographique de la rentrée à Lyon.

La silhouette fine, les épaules larges, la démarche hésitante mais toujours le sourire franc, c’est ainsi qu’Hugues Marcos se promène à nos côtés. Depuis décembre à la tête du Festival du Film Jeune de Lyon, celui qui fut l’un des fondateurs de l’association LYF en 2016 a également présidé pendant plusieurs éditions le Festival Luciole, festival du film lycéen de la Martinière Monplaisir. Portrait.

Scorsese et l’Institut Lumière

Il y a deux choses à savoir à propos de sa cinéphilie : il est un inconditionnel de Martin Scorsese (Casino étant son préféré), et il passe son temps libre à l’Institut Lumière pour découvrir de nouvelles pépites. Il nous confie ainsi que « pour la rétrospective sur Brian De Palma qui avait lieu du 17 février au 23 avril, j’avais acheté 75 places. » Ce boulimique de cinéma est né précisément dans le quartier où les Frères Lumière ont inventé le cinéma, le quartier de Monplaisir, dans le huitième arrondissement de Lyon. Il y a d’ailleurs toujours vécu. En septembre, il rentrera en deuxième année de licence en cinéma à l’Université Lumière Lyon 2.

Quand on l’interroge sur ce qu’il souhaite mettre en valeur dans cette édition 2019 du Festival du Film Jeune de Lyon, il nous répond que c’est notamment  « l’idée de communion » : « c’est un idéal intimement lié à la salle de cinéma, à sa signification sociale et sociologique. Le cinéma c’est avant tout un art qu’on reçoit collectivement, qu’on ne peut pas résumer à une « consommation » individuelle. » En septembre, pour la 4e édition du Festival du Film Jeune de Lyon, des court-métrages réalisés par des jeunes du monde entier seront projetés dans l’ensemble de la ville dans des projections ouvertes à tous et gratuites.

En tant que directeur artistique

Il l’assume : il se voit davantage comme un directeur éditorial qu’un exécutant. « J’accorde une place importante à la dimension artistique du rôle du directeur général. » En effet, l’objectif cette année est de pérenniser le Festival après l’avoir fait naître et installé dans les esprits ces trois dernières éditions.

Lors de sa création, l’association LYF était une Union des Festivals du Film Lycéen et Etudiant. Hugues Marcos y était déjà présent en tant que vice-président puis président du Festival Luciole. Présent en tant que bénévole sur les deux premières éditions du Festival du Film Jeune de Lyon, il sera désigné maître de cérémonie en 2018. Après avoir été nommé trésorier, il est élu vice-président de l’association, puis nommé directeur général du Festival du Film Jeune de Lyon  le 1er décembre 2018. C’est à partir de ce moment-là que l’organisation de l’édition 2019 commence.

Audace et partage : le visage du Festival en 2019

Si le mot de « professionnalisation » revient en long, en large et en travers dans l’esprit de cette édition 2019, c’est avant tout un festival « de l’innovation et de la communion » que désire Hugues Marcos.

« Bien sûr, quand une décision est à prendre on cherche toujours à exprimer une continuité, un renouvellement, à ne pas saper le travail des autres années. Mais on apporte de la nouveauté pour ouvrir d’autres fenêtres, d’autres opportunités au Festival, pour montrer aux gens qu’on ne se repose pas sur nos acquis. »

La présidence de l’association parle de quelqu’un « d’un naturel réservé, toujours à l’écoute des autres, conscient des enjeux du Festival et des attentes de son équipe ». Un membre du conseil d’administration évoque un personnage « surprenant en permanence ».

L’intéressé confirme : « Ce qui m’importe principalement c’est surtout si ce qu’on prévoit pour la rentrée convient, correspond aux gens qui le font. Le Festival existe depuis presque quatre ans, rien n’est gravé dans le marbre : c’est important qu’il corresponde aux gens qui le font vivre. »

Un Festival ancré dans le territoire lyonnais

L’édition 2019 intervient après le succès de sa troisième édition et de son internationalisation. Le Festival du Film Jeune de Lyon compte bien conserver malgré tout son identité et rester ancré dans la ville. Ainsi, une programmation mettra spécialement en valeur les œuvres « du terroir », aux côtés de séances dédiées à des festivals de court-métrages étrangers invités, et naturellement de la sélection officielle. Tout ceci afin de faire de Lyon pendant quelques semaines « la capitale mondiale du film jeune ».

Hugues nous rappelle les dates : « 20 septembre au 3 octobre 2019  ». Il reste donc encore quelques semaines à patienter avant de découvrir la programmation, et tout ce que l’équipe du Festival nous réserve pour la rentrée prochaine.

Le Festival du Film Jeune de Lyon aura lieu du 20 septembre au 3 octobre 2019 dans toute la métropole de Lyon. Plus d’informations sur le site officiel et sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *