Nos voeux pour 2018

Cher(e)s ami(e)s et partenaires,

C’est avec sérénité que nous quittons 2017 pour attaquer 2018, plus déterminés que jamais.

2017 fût, pour l’Association ainsi que pour le film jeune lyonnais une année encore importante et riche en événements :

En mars, le Festival Luciole organisé au lycée La Martinière Monplaisir par l’équipe de Louis Charton et Hugues Marcos s’est renouvelé pour sa deuxième édition.

En mai, le Festival du cinéma d’Ampère a vu le jour sous la présidence d’Océane Laboureau, présidente de la Maison des Lycéens du lycée Ampère Bourse.
Enfin en juin, le Festival du film lycéen de Saint-Just s’est déroulé pour la troisième année consécutive au lycée public de Saint-Just sous la direction de Jean Baud et Thomas Normand, avec le support de la direction du lycée par son proviseur, Hélène Vaissière.

2017, ce fût également la deuxième édition du Festival du film Jeune de Lyon :

Cette année, plus de 60 candidatures nous sont parvenues, de plusieurs villes françaises dont Paris, Lyon, Marseille, mais également Bordeaux, Toulouse, Aix, Angers, … ainsi que deux candidatures, respectivement provenant de Bagdad (Irak) et de Cotonou (Bénin).
Ce fût également plus de 600 spectateurs sur nos 10 jours de projection dans des lieux variés de la Métropole : lycée de Saint-JustUniversité Jean Moulin Lyon 3, Université Lumière Lyon 2MJC Presqu’Île Confluencelycée Immaculée Conceptionlycée la Martinière Monplaisir, … ainsi qu’au cinéma Comoedia pour notre cérémonie de clôture.

2017, ce fût l’année où vous nous avez donné des ailes

C’est par vos contributions en donations privées, par nos partenariats avec la MJC Presqu’Île Confluence et le Comoedia, ainsi que par les subventions que la Ville de Lyon et l’Université Jean Moulin Lyon III nous ont accordées, que nous avons pu réaliser cette édition à la hauteur de l’ambition que nous partageons tous pour le film jeune lyonnais.

Après 2017, c’est vers 2018 que l’association se tournera au plus vite

2018, ce sera l’année du changement et de la pérennité

Alice Mesland-Millet, auparavant trésorière de l’Association, a été désignée pour prendre en charge l’organisation du Festival du film Jeune 2018 en tant que vice-présidente. Elle rejoint donc Jean-Félix Laval, vice-président chargé de l’Union du film Jeune (le réseau des initiatives cinématographiques jeunes lyonnaises).
L’objectif de cette année pour la présidence de l’Association est d’installer dans le temps l’action associative que nous menons depuis deux ans déjà.

Mais nous voulons avant tout que 2018 soit l’année du Film Jeune lyonnais

Nous vous promettons de revenir, dès le début d’année, vers vous avec de nouveaux projets, de nouveaux événements, et ce, tout au long de l’année. La flamme que nous avons allumée en 2016 ne s’éteindra pas de sitôt, et c’est avec votre aide, votre soutien, votre bonne humeur que nous continuerons de l’entretenir.
Il ne me reste plus qu’à, au nom des membres de l’Association Lyf, au nom de ceux qui croient au film jeune lyonnais, vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018, pleine de nouvelles aventures, et de nouveaux défis.
…..Bien joué si vous lisez ces mots…..
………..On se retrouve en 2018 !……………..
 
.
.
.
.
.
.
.
.
Cinématographiquement,
Pierre Triollier du Brochet
président de l’Association Lyf

Rencontre avec le LYF d’Or 2017 : Marion Filloque (Les Âmes Sœurs) !

Quelques heures avant la révélation du palmarès de la seconde édition du Festival du Film Jeune de Lyon, nous avons pu échanger avec Marion Filloque, lauréate du prix de la meilleure réalisation ainsi que du très convoité LYF d’Or ! Elle était accompagnée à cette occasion du directeur de la photographie du film, Nicolas Fluchot…

Bonjour Marion ! Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours ? Continuer la lecture de « Rencontre avec le LYF d’Or 2017 : Marion Filloque (Les Âmes Sœurs) ! »

Clap de fin sur le LYF 2017 ! + Palmarès

C’était ce matin, dans l’enceinte du Comoedia, que s’est clôt le 2e Festival du Film Jeune de Lyon. Moments d’émotions, de surprises et d’éclats de joies pour les lauréats, tous âgés de moins de 25 ans. C’était pour certains leur première expérience face à un vrai public d’inconnus. Et l’on sait comme le public lyonnais est chaleureux et cinéphile !

Ce fut ainsi une occasion de visionner sur grand écran des films aussi divers que Vas, je ne te hais point, pour lequel Cléo Senia a reçu le prix de la meilleure interprétation – autour de la célèbre ligne de Corneille et de la difficulté de la jouer correctement entre caprices d’actrices et mauvaises prises.

Le film de Nina de Sandrans, Sauvage Urbain, est reparti avec le prix du meilleur montage.

Nouveau cette année : les films d’animations et les documentaires ont fait leur entrée dans la compétition par la grande porte ! Ce fut ainsi Le Dernier pas, réalisé par Vicky Petrequin, qui repart avec le prix du meilleur film d’animation. Quant au meilleur documentaire, c’est Jérémie Attard qui l’emporte avec dans Le Cinéma de Papa, une œuvre touchante dédiée au travail de son père réalisateur.

Parmi les grands vainqueurs de ce festival, Sunlight, d’Anatole Levilain-Clement repart avec le prix de la meilleure bande originale et le prix de la meilleure image. Moto, de Théo Abadie, repart avec le prix du meilleur film étudiant en audio-visuel et Corvi, après sa victoire au Festival du Film Lycéen de Saint-Just (membre du l’Union du Film Jeune), repart avec le prix du meilleur film lycéen.

Le prix du public a été remis au très joli documentaire Lire, écrire, réalisé par Manon Brookfield, consacré à l’apprentissage de la langue, mêlant les interventions d’enfants et d’enseignants. Le film est disponible en ligne, profitez en !

Décision sans appel, réalisé par Maxence Raphael et Théo Blossier, œuvre touchante sur deux hommes dans le coma, repart avec deux prix : celui du meilleur scénario et du meilleur film étudiant. Théo Blossier avait déjà remporté le prix du public l’année dernière (avec Temps d’attente)… Vivement le prochain film !

Et last but not least, le prix de la meilleur réalisation ainsi que le LYF d’or repartiront avec Marion Filloque pour son film Les Âmes sœur. Véritable coup de cœur du festival pour ce film qui traite habilement des relations entre deux sœurs, dont l’une est atteinte d’une maladie psychiatrique.

L’édition s’est ainsi achevé sur de chaleureux applaudissements, à la fois pour les lauréats et pour l’équipe, qui prépare déjà une prochaine édition aux petits oignons… Mais en attendant, ce soir, c’est flammekueche.

Les lauréats de la 2e édition du Festival du Film Jeune de Lyon :

Meilleure interprétation : Vas, je ne te hais point
Meilleur montage : Sauvage urbain
Meilleure image : Sunlight
Meilleure bande originale : Sunlight
Meilleur film d’animation : Le Dernier pas
Meilleur documentaire : Le Cinéma de Papa
Meilleur scénario : Décision sans appel
Meilleure réalisation : Les Âmes sœurs

Prix du Public : Lire, écrire
Prix du meilleur film lycéen : Corvi
Prix du meilleur film étudiant : Décision sans appel
Prix du meilleur film étudiant en audio-visuel : Moto
LYF d’or : Les Âmes sœurs